Tout comme la plupart des vélos ordinaires, les vélos électriques ont également des engrenages. Avec les vélos électriques, vous avez généralement le choix entre trois types: dérailleur, moyeu et engrenage automatique.
Vous aimez la vitesse ? Ça peut influencerle choix du type de moteur et le type de carter de chaîne de votre vélo.

Le dérailleur à engrenage

Un dérailleur à engrenage a plusieurs pignons visibles sur la roue arrière (ou roue avant). Grâce à un mécanisme de changement de vitesse (le dérailleur), la chaîne se déplacera pas à pas d’un pignon à l’autre. Grâce à ce changement de vitesse facile, vous pouvez avoir jusqu’à 25 vitesses et effectuer facilement de petites étapes intermédiaires. Vous ne pouvez changer de vitesse que lorsque vous faites du vélo.

Les commandes se trouvent sur votre guidon, ce qui facilite l’utilisation. C’est aussi un système souple, très léger et puissant par rapport aux autres types d’engrenages. C’est donc le choix idéal pour les vélos sportifs et les longues randonnées dans les zones vallonnées.

Un système de dérailleur à engrenage n’est possible qu’en combinaison avec une chaîne apparente. Cela rend le système plus sensible à la saleté et nécessite donc un entretien plus fréquent. Cela signifie également que vous pouvez facilement le faire vous-même. De plus, vous devez régulièrement régler un dérailleur (ou le faire réajuster).

Vous pouvez combiner ce système avec tous les types de motorisation (roue avant, central, roue arrière).

Moyeu

Le moyeu reste le choix le plus populaire pour les vélos électriques aujourd’hui. Contrairement à un système de dérailleur, vous ne pouvez pas voir les engrenages ici. Ceux-ci sont cachés dans le moyeu de la roue. Vous pouvez combiner le moyeu avec un carter de chaîne ouvert ou fermé.

Ce système a sensiblement moins de vitesses (généralement 7 à 8), ce qui rend parfois un peu plus difficile la recherche de la vitesse “parfaite”. Il est mieux de changer de vitesse lorsque vous ne pédalez pas. Cela évite d’éventuels dommages, et donc des coûts. Peur d’oublier? Il existe des vélos électriques dotés d’une aide au changement de vitesse qui garantit que l’assistance à la pédale s’arrête automatiquement pendant le changement de vitesse. Parfois, vous pouvez opter vous-même pour un système d’arrêt automatique. Avec un système de moyeu, vous pouvez changer de vitesse à l’arrêt, ce qui n’est pas possible avec un dérailleur.

En termes d’entretien, vous vous en sortez bien avec un moyeu. Ce type de système ne nécessite aucun entretien car le mécanisme de commutation est intégré au concentrateur. La saleté et l’eau n’ont aucune chance d’affecter votre système. C’est un système assez robuste.

Vous pouvez combiner ce système avec tous les types de motorisation (roue avant, central, arrière).

Transmission automatique

L’engrenage automatique est le système le plus simple. Vous n’avez pas à vous soucier des vitesses, tout est automatique.

Vous pouvez choisir entre une version manuelle et une version automatique. Le système manuel peut être actionné via une poignée rotative sur le volant, tandis que le système automatique déterminera tout lui-même. Pour un vélo électrique, un engrenage automatique est très intéressant pour tirer le meilleur parti de votre autonomie. Votre batterie devra endurer un peu plus et devra dégager plus d’énergie. Votre vélo peut également peser un peu plus lourd si cet équipement est présent; c’est un système assez robuste.

Il s’agit également d’un système sans entretien. Vous devrez de toute façon opter pour un carter de chaîne fermé. Vous pouvez combiner ce système avec tous les types de motorisation (roue avant, central, arrière).