De plus en plus de monde opte pour le vélo. Vous le remarquez dans toutes les grandes villes et avec l’arrivée des zones à faibles émissions en Wallonie, le rôle de la voiture passera de plus en plus au second plan. C’est pourquoi un vélo électrique est la réponse à la question de la mobilité. Mais qu’est-ce qu’un tel vélo électrique ? Et comment ça marche ?

Quel

Un vélo électrique est un vélo avec assistance au pédalage. En d’autres termes: le moteur électrique intégré aide le cycliste à faire du vélo plus vite ou avec moins d’effort. Vous pouvez alors facilement atteindre des vitesses allant jusqu’à 25 kilomètres par heure. Le vélo ne donne une puissance supplémentaire que lorsque vous pédalez, pour que vous ayez toujours un contrôle total.
Les vélos électriques sont alimentés par une batterie facilement rechargeable et peuvent souvent parcourir environ 100 à 140 km entre deux charges.

-> Le moteur d’un vélo électrique est alimenté par une batterie intégrée. Selon la puissance, une charge prend en moyenne 6 heures. C’est pourquoi un vélo électrique est également très approprié pour les déplacements.

-> Grâce à un vélo, vous bénéficiez d’une liberté sans précédent. Quand le soleil brille, vous vous rendrez gaiement à n’importe quel endroit même si celui-ci est de base un peu loin. Avec une autonomie d’environ 100 km, vous pouvez traverser plus de la moitié du pays sans devoir recharger.

-> On dit souvent que les vélos électriques sont très lourds, mais ce n’est pas du tout le cas. Un modèle électrique ne pèse en moyenne que 30% de plus qu’un vélo ordinaire. Cela correspond à environ 3 bouteilles d’eau. Mais vous progresserez immédiatement jusqu’à 2x plus vite!

-> Le stationnement est également beaucoup plus facile en vélo qu’en voiture en ville. De plus en plus de hangars à vélos sécurisés voient le jour et votre vélo électrique ne nécessite pas plus d’espace qu’un modèle normal. De plus, vous trouverez des bornes de recharge pour vélos électriques partout.

-> La plupart des vélos électriques ont le moteur monté au centre sur le cadre, juste sur les pédales. Il existe également des vélos moins chers où le moteur est monté sur la roue avant. Avec ce type de vélo, la conduite est un peu moins aisée. Le moteur peut également être monté sur la roue arrière. C’est ce qui offre la meilleure sensation en termes de conduite. Malheureusement, ce type de moteur ne peut pas être monté sur un vélo avec une chaine protégée par un carter, il sera donc privilégié sur les vélos de montagne.

Fonctionnement

Premièrement, il existe quelques similitudes avec un vélo (de ville) normal. Les deux ont des vitesses, un éclairage, des freins, un support à vélo, etc. Cependant, un vélo électrique a quelques composants supplémentaires : la batterie, le moteur, l’écran et les capteurs. Un vélo électrique pèsera donc également un peu plus lourd qu’un vélo ordinaire. Un conseil lorsque vous transporter votre vélo est de retirer votre batterie ; Cela fera une grande différence !

L’assistance électrique au pédalage est intégrée dans un vélo électrique. Cela commence dès que vous utilisez les pédales. La fréquence et la force avec lesquelles vous poussez ces pédales déterminent la quantité d’assistance électrique fournie par la batterie. Des capteurs mesurent votre vitesse, votre puissance de pédalage ou la rotation de vos pédales. Ils utilisent ensuite ces données pour fournir le bon support électrique.

Vous pouvez généralement définir vous-même le niveau d’assistance. Vous décidez donc de la quantité de travail de votre vélo et de la quantité de travail que vous faites. Il est légalement stipulé que votre moteur s’arrête automatiquement si vous roulez à plus de 25 km / h. À des vitesses plus élevées, on parle speedelec. Même lorsque votre batterie est vide, vous pouvez parfaitement continuer à rouler, mais sans assistance électrique.